Le jardin pas si secret de Célia

Célia est une femme remarquable qui vit au Mali  depuis maintenant douze ans, elle est orginaire du Togo. Elle nous fait le plaisir de nous parler de son organisation d’évenement.

Peux tu te décrire en trois mots?
Célia Dédé d’Almeida. Je suis âgée de 37 ans et suis journaliste de profession. Depuis bientôt un an, je suis également dans l’organisation d’évènement et en particulier l’appui organisationnel aux mariages. Je suis maman d’un garçon qui vient d’avoir son Bac.

Célia D'Almédia une journaliste de profession, wedding planner par passion...

Célia D’Almédia
 Journaliste de profession… Wedding planner par passion…

Quelles sont tes plus grandes forces et faiblesses ? Comment t’en sers-tu pour ton développement personnel ?
Je crois que ma principale force est mon optimisme. Je suis toujours en train de voir le bon côté des choses. Ça m’aide à ne pas m’attarder pour ce qui ne va pas, les échecs les coups bas et toujours en tirer la force d’avancer. Mon défaut, c’est peut être ma grande naïveté, qui fait que je fais confiance un peu trop facilement. Je fais foncièrement confiance aux gens et ça, ce n’est pas forcément un défaut mais ça me coute parfois, souvent, très cher

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel?
J’ai un bac littéraire et j’ai étudié ensuite le commerce dans une grande école au Togo. J’ai commencé la radio lors des vacances de mes 16 ans avec une amie sur Radio Nostalgie Lomé. Depuis, et cela fait plus de 20 ans, je suis dans le monde des médias. J’ai fait de la radio et de la télé à Lomé pendant 3 ans avant de venir au Mali. J’ai travaillé à la radio Klédu pendant presque 9 ans avant de me lancer dans la presse écrite avec le Journaldumali.com où je suis depuis 2011. Je me suis lancée aussi dans l’auto-entreprenariat depuis près de 2 ans avec la création d’accessoires de mode et dans l’organisation d’événements.

Quelle est ta plus grande source de motivation ?
Mon fils. Il me donne envie de me lever tous les matins pour donner le meilleur de moi. Il est mon coach, il me pousse et je suis fière quand il me dit qu’il est fier de moi.

Pourrais-tu nous faire une brève présentation d’un wedding planer et de ta société?
Le wedding planning c’est un service qui permet à des futurs mariés de se décharger des tracas organisationnels sur un prestataire. Nous nous occupons de tout, de la conception des faire-parts au repas en passant par les tenues, la décoration, etc…La société s’appelle 1stemps, qui se lie Instants car nous espérons et faisons tout pour offrir des instants à nuls autres pareils à nos clients.
Qu’est-ce qui t’inspire le plus lors de la réalisation de tes mariages ou cérémonie?
C’est le feeling entre les deux « futurs ». Je tente de percevoir ce qu’ils sont, comment ils imaginent leur célébration et j’essaie de leur offrir ce qui s’en rapproche le plus, parce que bien évidemment, c’est difficile de deviner exactement ce qu’ils veulent.

Comment as-tu découvert ton talent et qu’est ce qui t’as poussé à l’exploiter tel que tu le fais aujourd’hui ?
Au mariage de ma sœur il y a trois ans. Je me suis impliquée dans l’organisation, même en étant loin et j’y ai pris un grand plaisir, surtout pour la déco. De retour ici, j’ai commencé à aider à titre gracieux des amis pour leur mariage et c’est parti, les gens m’ont demandé et je me suis dit why not ?

Lorsque tu as décidé de te lancer en affaires, quels ont été les principaux obstacles auxquels tu as dû faire face et comment les as-tu surmonté ?
Bon, il faut garder à l’esprit que je fais un autre boulot. Donc ça a d’abord été une question d’organisation. Ensuite, se faire connaitre (ce n’est pas gagné !) et s’équiper. Il faut beaucoup de matériels pour mettre en place la mise en place d’une fête de mariage. Alors, on s’est rodé au fur et à mesure et on achète le matériel au fil des contrats, parce que nous sommes sur fonds propres.

Est-ce profession facile à exercer au Mali?
Pas vraiment. Ce n’est pas facile, c’est de faire comprendre ce métier aux gens. Dans la culture africaine, tout le monde s’implique dans l’organisation d’un mariage. Alors c’est difficile de tout confier à un prestataire. Donc on a des bouts de contrats, par exemple déco et traiteur, ou déco tout simplement. Sauf que quand après les choses ne se passent pas comme on voulait, c’est nous qui en sommes responsables. Mais c’est de bonne guerre parce que ça permet d’améliorer notre offre. Enfin, les gens ne réalisent pas que confier le travail à des professionnels leur revient moins cher que ce qu’ils dépensent réellement, alors les budgets se négocient dur !

Quels conseils aimerais-tu donner à toute personne ayant un projet de création d’entreprise ?
Un seul : lancez-vous ! Rien ne vaut de réaliser ses rêves. Même juste d’essayer. Quand on se donne les moyens, et ils ne sont pas forcément financiers, on peut arriver à tout !

Quelle est la citation qui t’inspire le plus ?C’est ma meilleure amie qui me l’a faite découvrir et elle est de Goethe : « quoique tu rêves d’entreprendre, commences le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie »

Merci à vous les Fayda

Nabou Traoré

Publicités

3 réflexions sur “Le jardin pas si secret de Célia

  1. axa konate dit :

    Pour avoir côtoyé cette bonne dame laissez moi vous dire que ce qui a été dit dans cet article n’est que petite partie de iceberg. … celia est une dame au poignet d’acier et d’une bonté extraordinaire.
    Miss you Celia

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s